La Sérigraphie

La sérigraphie est un procédé d’impression qui utilise un écran composé d’un tissu tendu sur un cadre, traité comme un pochoir, c’est-à-dire que les mailles du tissu sont obturées à certains endroits et ouvertes à d’autres, formant ainsi le motif que l’on souhaite reproduire.

1 / L’ENCOLLAGE

encollage
II s’agit d’enduire l’écran avec une solution photosensible, à l’aide d’une racle creuse.

typon
Il faut d’autre part confectionner un « typon » inactinique (qui ne laisse pas passer la lumière), représentant le motif que l’on veut imprimer en noir sur transparent.

2 / L’INSOLATION

insolation
Il faut ensuite positionner le typon sur une vitre et poser l’écran sur le typon. Une forte lumière insole alors l’écran à travers la vitre transparente. La solution photosensible va alors durcir, par l’effet de la lumière, sauf aux endroits cachés par le typon.

3 / LE DÉPOUILLEMENT

dépouillement
Après avoir mouillé l’écran des deux côtés à l’eau froide, on insiste quelques instants, au jet d’eau, sur le motif insolé. La solution restée fragile à l’endroit où était le typon disparaît, laissant alors les mailles libres.

4 / L’IMPRESSION

impression

L’écran est monté sur une base d’impression qui peut être manuelle (type charnière), ou plus ou moins automatisée (semi-automatique, automatique).

Sous cet écran, on place le support (textile, papier, carton, tissu, plastique, métal, bois, verre…) destiné à recevoir l’impression, après avoir fait des repérages.

L’écran est ensuite abaissé. L’encre déposée sur l’écran est pressée par le passage d’une raclette, traverse donc les mailles ouvertes et le motif s’imprime ainsi sur le support.

impression